6-l'os alvéolaire [Parodontologie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

19092010

Message 

6-l'os alvéolaire [Parodontologie]




l'os alvéolaire

I Introduction et définition:

L'os alvéolaire est un élément du parodonte, constitué par l'extension des os maxillaires et mandibulaires qui forment et supportent les alvéoles dentaires. Il est le principal tissu de soutien de l'organe dentaire, c'est un os qui naît et
disparait avec la dent et épouse parfaitement la forme des dents.

II Structure anatomique:
La structure anatomique de l'os alvéolaire est en étroite relation avec divers facteurs:
Anatomie des dents (uni- et pluriradiculaires),
Position des dents sur l'arcade,
Les stimulations fonctionnelles occlusales,
Les conditions physico-chimiques locales,
Anatomie vasculaire.
Shématiquement ; l'os alvéolaire est constituée de:
2 tables osseuses (vestibulaire, et linguale pour les procès alvéolaires mandibulaires, palatine pour les procès alvéolaires maxillaires),
Les alvéoles dentaires,
Les septa-alvéolaires,
Crête marginale de l'alvéole ou crête alvéolaire.

II.A.Les tables osseuses :
Chaque table est constituée d'une corticale osseuses externe et une corticale osseuse interne. Les corticales osseuses sont constituées de tissu osseux compact, l'épaisseur des corticales est plus réduite au niveau des maxillaires qu'au niveau mandibulaire, au niveau antérieur qu'au niveau postérieur des arcades alvéolaires

II.B.Les alvéoles dentaires:
Ce sont des logettes dans lequelles sont insérées les racines dentaires, elles sont situées entre les corticales internes.
Leur forme et leur profondeur sont conditionnées par :
L'anatomie et la longueur de la racine,
La position de la dent sur l'arcade,
La fonction occlusale.
Les alvéoles sont entourés d'une paroi osseuse alvéolaire qui est une fine couche osseuse appelée: “lame criblée”
Au niveau des dents antérieures maxillaires et mandibulaires, cette paroi fusionne généralement avec les corticales, sans interposition de tissu osseux spongieux.
Par contre le secteur prémolo-molaire du tissu osseux spongieux peut être interposé entre la paroi alvéolaire et les corticales.
À la radiographie ; cette paroi osseuse se présente sous forme d'une ligne radio-opaque appelée: “lamina dura”. Une discontinuité de cette ligne peut être considérée comme pathologie osseuse.

II.C.Les septa interalvéolaires (interdentaires, interradiculaires) :
Les septa inter-dentaires sont situés entre chaque alvéole,
Les septa inter-radiculaires cloisonnent les alvéoles des dents multiradiculaires.
Les septa sont constituées de tissu osseux spongieux s'interposant entre les parois alvéolaires et les corticales interne et externe. Ces septa sont creusés de canaux par où passent les vaisseaux sanguins, lymphatiques, les nerfs inter-radiculaires.

II.D.La crête alvéolaire:
C'est le point où se réunissent les tables osseuses et l'os de la paroi alvéolaire, cette crête est normalement située 1.5 à 2mm au dessous du niveau de la jonction amélo-alvéolaire.
L'aspect anatomique et la position de la crête dépondent de divers facteurs:
La largeur vertibulo-lingual de la dent
La position de la dent sur l'arcade
Le contour cervical de la jonction émail-cément Le degré d'éruption
La crête alvéolaire est normalement légèrement arrondie en bourrelet mais elle peut être effilée en lame de couteau si l'os est fin. Les malpositions dentaires entrainent des modifications du profil de la crête alvéolaires.

III Vascularisation:
La vascularisation des procès alvéolaires est particulièrement assurée par:
Des branches des artères alvéolaires supérieures et inférieures
Les artères des septa interalvéolaires
Les artérioles périostées des corticales Les artérioles ligamentaires (ramification des artères dentaires et branches des artères alvéolaires)

IV Physiologie:
L'os alvéolaire est un tissu de soutien mais aussi un tissu plastique capable de s'adapter aux mouvements de la dent.

IV.A.Aspects histo-physiologique des remaniements du tissu osseux:
Les ramaniements du tissu sont principalement assurés par la succession des phases de résorption ostéoclastiques et de phases d'apposition ostéoblastiques.
Sous l'influence d'un stimulis, l'os est résorbé par des ostéoclastes puis après une phase d'inversion, du tissu osseux néoformé est déposé par des ostéoblastes dans le foyer de résorption. La résorption osseuse peut déterminer des fenestrations et dehiscences

IV.A.a.Fenestration:
Les fenestrations sont des zones isolées au niveau de la table osseuse san tissu osseux, la crête marginale étant relativement intacte

IV.A.b.Dehiscence:
C'est l'absence du bord marginale osseux, ce sont des zones sans tissu osseux en forme de V plus ou moins larges et irrégulières s'éttendant jusqu'à la moitié ou le 1/3 apical de la racine dentaire.

IV.B.Régulation des remaniements du tissu osseux:
Elle est assurée par des facteurs endocriniens, mécaniques, ioniques, vitaminiques, fonctionnelles susceptibles de se diriger sur l'activité dentaire (cellules osseuses)

IV.C.Occlusion et procès alvéolaires:
Il existe une relation étroite entre les forces de l'occlusion et les procès alvéolaires.
- D'un part l'os alvéolaire doit soutenir les dents pendant la fonction occlusale - D'autre part sa structure et son existance dépendent de la stimulation fonctionnelle qu'il reçoit.

V Histologie:
Le tissu osseux (compact ou spongieux) est constituée d'une substance intercellulaire minéralisée, des cellules: ostéocytes incluses à l'intérieur d'espaces appelé lacunes.
Cette substance intercellulaure est perforé par des canalicules issus des ostéoblastes.

V.A.Les corticales osseuses:
Elles sont issues d'une mince couche de tissu osseux lamellaire périostique et le tissu osseux haversien.

V.A.a.Tissu osseux lamellaire périostique:
Il ne comporte que quelque lamelles séparées par des lignes d'apposition et les ostéocytes sont disposés régulièrement dans chaque lamelle
Le périoste qui recouvre la surface externe de ce tissu osseux est constituée: Une couche interne composée de cellules ostéoprogénétrices et des cellules fonctionnelles principalement les ostéoblastes. Une couche externe fibreuse dense.

V.A.b.Tissu osseux Haversien:
Il présente: Des cannaux de Havers élargis par des résorptions ostéoplastiques. Ostéones plus ou moins complètes.

V.B.Le tissu spongieux des septa:
Il est constituée des fines trabécules composées de lamelles du tissu osseux, ces trabécules délimitent des espaces médullaires contenant de la moelle généralement de type Jaune.

V.C.La paroi alvéolaire:
Constituée d'une mince couche du tissu osseux fasciculé, ce sont des fibres du ligament parodontal incluses dans la paroi alvéolaire qui lui conférent cet aspect du tissu fasciculé

VI Composition chimique:
L'os alvéolaire est constituée d'une fraction organique et minérale

VI.A.Fraction organique:
Elle représente environ 21% du poids sec du tissu osseux, elle est composée généralement des protéines non-collagéniques et des lipides.

VI.B.Fraction minérale:
Représente 70% du poids du tissu osseux, elle est constituée de: phosphate, Ca++, Mg++, des carbonates, Na+ et de l'eau.

VII Conclusion:
Le tissu osseux est un système dynamique multifonctionnelle capable de répondre à une grande variétés de stimulis physiologiques.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum