7- La Couronne de Jacket [Prothèse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

7- La Couronne de Jacket [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 13:16

LA COURONNE DE JACKET (clinique)



I-DEFINITION
La couronne jacket est une couronne à recouvrement total de la partie coronaire d'une dent donnant à la dent déficiente un aspect naturel, c'est une restauration unitaire réalisée sur les dents antérieures pulpées et dépulpées.
• La couronne jacket peut être en résine, qui est un mélange de poudre de polymètacrylate de méthyle et de liquide qui est de l'acétone cyanhydrique cuite en moufle.
• La couronne jacket peut être en thermorésine cuite en étuve sous-vide.
• La couronne jacket peut être en céramique, la poudre contient du feldspath du quartz et du kaolin mouillée par de l'eau distillée cuite dans un four à céramique.

II -AVANTAGES ET INCONVENIENTS


II.A. AVANTAGES

II.A.a. DE LA COURONNE JACKET EN CERAMIQUE (PORCELAINE)
• Remplit les impératifs esthétiques les plus rigoureux car il y a présence de matériau cosmétique.
• Peut se placer sur les dents pulpées et dépulpées, correctement préparée, elle représente une des meilleures restaurations pour le maintien de la vitalité pulpaire.
• La porcelaine bien cuite est bien tolérée par les tissus mous environnants.
• Conservation parfaite de la teinte et de la forme, elle se rapproche par sa translucidité et sa teinte de la dent naturelle et ne subit aucun changement en bouche.

II.A.b. DE LA COURONNE JACKET EN RESINE
• Cliniquement, les restaurations en résine ont prouvé leurs biocompatibilités si la dent a été convenablement préparée.
• La résine acrylique à une plus grande élasticité que la porcelaine, elle peut se mettre sous de faibles épaisseurs, absorbe les chocs.
• La taille va être minime et moins mutilante.

II.B. INCONVENIENTS

II.B.a. DE LA COURONNE JACKET EN PORCELAINE
• La porcelaine est un matériau fragile.
• La porcelaine cuite est friable et plus sujette à la fracture sous de faibles épaisseurs.
• Lorsque la couronne jacket est entièrement en porcelaine, elle est peu résistante, on utilise le plus fréquemment de la céramique renforcée par de l'alumine qui la rend plus résistante.

II.B.b. DE LA COURONNE JACKET EN RESINE

• La résine devient poreuse si elle n'est pas bien manipulée.
• Si la restauration est soumise à une pression continue, elle se déforme, ce qui entraîne une perte des contours et des zones de contacts proximaux.
• Abrasion rapide du matériau.
• À la longue, il y a infiltration sous la résine, ce qui provoquera un changement de forme.

III-INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS
Avant de poser l'indication d'une coiffe en céramique, il faut prendre en considération la situation de la dent sur l'arcade, sa morphologie et ses rapports dento-dentaires.

III.A. INDICATIONS

• Indiquée lorsque les impératifs esthétiques priment.
• Sur les dents antérieures supérieures et inférieures pulpées ou dépulpées ayant subi une décoloration consécutive à une mortification ou dévitalisation.
• Sur dents atteintes d'une importante carie proximale ou du collet apparent et dont le traitement endodontique a échoué.
• Sur dents fracturées sans mise à nu de la pulpe.
• Sur dents inesthétiques (dysplasies ou dystrophies)
• Surtout indiquée chez les patients âgés car elle exige une taille importante et la chambre pulpaire doit être alors réduite (dans le cas de couronne jacket en porcelaine)
• La couronne jacket en résine est indiquée pour les jeunes patients dont la chambre pulpaire est large et chez les patients ayant une occlusion très serrée.

III.B. CONTRE INDICATIONS
• Quand les dents sont trop minces dans le sens vestibulo-lingual car l'épaulement périphérique fragilise la dent.
• Dans le cas d'une couronne clinique courte, car une fois la taille terminée, la préparation sera peu rétentive.
• Dans le cas d'une occlusion en bout à bout en raison de l'importance des efforts sur les dents antérieures.
• La couronne jacket en porcelaine doit être évitée dans le cas d'une occlusion trop basse (supraclusion)
• En aucun cas, la couronne jacket ne peut servir d'encrage au niveau d'un bridge.

IV-TAILLE DE LA COURONNE JACKET
Un examen clinique minutieux est indispensable avant de poser l'indication d'une couronne jacket.

IV.A. TAILLE DE LA FACE VESTIBULAIRE
On utilise une fraise cylindrique diamantée, légèrement tronconique montée sur turbine.
Comme pour la couronne céramo-métallique, des rainures d'orientation sont creusées sur la face vestibulaire selon deux directions: une cervicale et une incisive pour jouer avec l'importance de la réduction de la face vestibulaire:
Trois rainures profondes de 1mm seront parallèles au 1/3 cervical.
Deux rainures profondes de 2mm seront parallèles aux deux tiers incisifs.
La face vestibulaire de la préparation doit présenter ces deux orientations afin de permettre une épaisseur du matériau compatible avec un bon résultat esthétique et sans faire courir de risque de lésion pulpaire.
On régularise la surface de la moitié incisive en supprimant la substance dentaire restante entre les rainures, la réduction sera d'environ 2mm.
La réduction d'un mm de la partie cervicale sera faite de la même manière avec une fraise diamantée à bout plat.
L'extrémité de la fraise diamantée trace la limite cervicale en forme d'épaulement.
La largeur de l'épaulement est d'un mm, il sera sous-gingival et perpendiculaire à l'axe de la dent.
À la fin de la taille, si l'on regarde tangentiellement la préparation, la face vestibulaire de la dent réduite doit s'inscrire en retrait dans le profil des dents adjacentes prises comme références

IV.B. REDUCTION DES FACES PROXIMALES ET CREATION DES EPAULEMENTS PROXIMAUX :
On utilise une fraise diamantée longue et fine, on supprime les points de contact et les bombés proximaux, en plaçant la fraise au niveau de la limite émail dentine et parallèlement à l'axe de la dent.
On crée les épaulements proximaux dans le prolongement de l'épaulement vestibulaire, les faces mésiale et distale sont rendues de dépouille et convergentes vers le bord libre.

IV.C. TAILLE DE LA FACE PALATINE

IV.C.a. CREATION DE L'EPAULEMENT PALATIN


Réalisé à l'aide de la fraise diamantée déjà utilisée pour la réduction de la face vestibulaire, il est taillé d'emblée à son niveau définitif en tenant la fraise parallèle au 1/3 cervical de la dent.
Cet épaulement, large de 0.8 à 1mm est étendu autour des angles linguo-proximaux l'unissant avec les autres épaulements ainsi le 1/3 cervical de la préparation forme un anneau cylindrique et constitue la principale zone de rétention de la future couronne jacket.

IV.C.b. REDUCTION DE LA CONCAVITE PALATINE
Se fait à l'aide d'une fraise diamantée par des mouvements de va et vient mésiodistaux.
L'épaisseur réduite dépend des rapports d'occlusion existants entre la dent préparée et les dents antagonistes.
Celle ci doit être suffisante, cette zone aura une forme concave dans le sens horizontal et vertical.

IV.C.C. REDUCTION du bord incisif

Toujours réalisée après taille des faces vestibulaire et palatine, sera de 1.5 à 2mm.
À la fin de la préparation, le bord incisif doit être biseauté obliquement, de bas en haut en direction palatine pour les dents supérieures et du côté vestibulaire pour les dents inférieures.

IV.D. CONTROLE DE LA PREPARATION
S'assurer que la réduction du moignon soit suffisante pour répondre aux exigences esthétiques et mécaniques de la couronne jacket.
Le moignon doit être de dépouille et parallèle au grand axe de la dent.
Epaulement bien situé et continu.
Vérifier les rapports d'occlusion: espace-libre suffisant entre le bord occlusal de la préparation et le bord incisif des dents antagonistes dans toutes les positions d'occlusion.
Les angles de raccordement entre les différentes faces sont arrondis.

IV.E. FINITION DE LA PREPARATION
Se fait avec des petites vitesses:

IV.E.a. FINITION DE L'EPAULEMENT
Pour régulariser les surfaces de l'épaulement, on utilise les limes de Bastion et des ciseaux à émail, il doit y avoir des continuités entre les différents épaulements.
L'épaulement ne doit présenter la moindre irrégularité.
De profil, l'angle de raccordement avec le moignon doit être a angle droit.

IV.E.b. FINITION DU MOIGNON
Tous les angles vifs seront adoucies et arrondis, finir les différentes faces et les angles de raccordement avec l'instrument approprié.
Le moignon est poli pour obtenir une empreinte plus fine de la préparation.
IV.F. PRISE D'EMPREINTE
Cette dernière étape sera identique à celle des autres coiffes.

IV.G. FIN.
Envoyer l'empreinte au laboratoire, adjoindre la teinte de la céramique ou de la résine choisie, il faut protéger le moignon en passant le vernis approprié et en mettant en place, un coiffe provisoire qui va maintenir l'occlusion et protéger le moignon contre les agressions chimiques et thermiques.
Elle va soutenir la gencive marginale et éviter qu'elle ne prolifère.
Le ciment utilisé aura une action sédative sur la plaie dentinaire.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 7- La Couronne de Jacket [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 13:16

LA COURONNE DE JACKET (laboratoire)



I -INTRODUCTION
La coulée de l'empreinte se fait de la même manière.
Le but de cette coulée est d'obtenir un MPU ou DIe amovible dans l'ensemble du métal.

II -ÉLABORATION DE LA COURONNE JACKET EN PORCELAINE


II.A. PORCELAINE

Se présente sous forme de poudre mélangée à l'eau distillé, elle constitue une pâte, qui après avoir été façonné à la forme de la dent à restaurer sera cuite au four.
Ces opérations nécessitent un support qui doit reproduire fidèlement le moignon, ce sera une feuille métallique (matrice)

II.B. ÉTAPES DE LA CONFECTION

II.B.a. CONFECTION DE LA MATRICE DE PLATINE SUR LE DIE

Destiner à supporter la porcelaine au cours de la cuisson.

1-Qualité de ce métal

• Doit êtr laminé en feuilles minces de 2/10 mm.
• Ne pas s'oxyder pendant la cuisson.
• Ne pas contracter la liaison avec la céramique.
• Avoir un point de fusion supérieur à celui de la céramique.
C'est le platine qui sera le plus souvent employé, son point de fusion est de 1700°.

2-Confection de la matrice proprement dite

La feuille de platine est appliquée étroitement sur le MPU, l'affrontement des deux portions va s'effectuer sur les faces proximales.
Supprimer les excès de platine en ménageant une surface suffisante pour former les plis de fermeture au moyen de plis Ferbnantier.
La matrice est ensuite brunie à l'aide du brunissoir, le passage au four de 1700°, débarrasser la matrice de toutes les impuretés organiques et provoquer un recuit du platine.

II.B.b. APPLICATION ET CUISSON DE LA COUCHE OPAQUE

Elle joue un rôle de masque en présence d'un moignon décoloré ou reconstitué, si la dent est vivante, son usage est moins systématique.
La matrice en place sur le DIE, la poudre de porcelaine opaque mélangée avec de l'eau distillée forme une pâte crémeuse.
Cette pâte est portée et étalée sur la matrice avec pinceau en mince couche.
La pâte est condensée par vibration, se qui provoque l'étalement de la pâte, l'élimination des bulles d'air et amener l'excès d'eau en surface.
Éponger cet excès d’eau avec papier absorbant.
Après modelage, la porcelaine opaque est lissée au pinceau.
La matrice est ensuite dégagé du Die, et mise à sécher dans un four à céramique sous vide à une température de 1120°.

II.B.c. ÉLABORATION DE LA SUPRA-STRUCTURE

1-Première cuisson

La matrice supportant la porcelaine opaque est replacé sur le MPU, le Die est replacée sur le modèle et les dents adjacentes sont vernies.
La porcelaine dentine est appliquée par dessus la couche opaque: deux couleurs ont été choisis, pâte rose pour la dentine et pâte bleu pour l'émail, ces couleurs permettent au céramistes de contrôler la répartition des couches.
Par des rapports successifs, le céramiste construit une dent uniquement en porcelaine dentine.
Le volume est augmenté dans le sens vestibulo-lingual, le bord libre sera situé au même niveau que la dent homologue.
Au niveau du bord libre, on découpe la porcelaine dentine ___ pour pouvoir ajouter ultérieurement de la porcelaine émail qui va compléter la construction.
Tous les contours sont modérément exagérés en prévision du retrait qui accompagne la cuisson.
Les bords mésial et distal débordent légèrement.
La surface de la couronne-jacket est lissée avec un pinceau
Pour un bord libre très translucide, on creuse celui-ci du côté lingual et comble la gouttière obtenue avec porcelaine transparente.
Le DIE supportant la jacket est dégagé du modèle et les faces proximales sont retouchées.
La couronne-jacket sur son support est mise à sécher.

2 Deuxième cuisson

Après la première cuisson, le volume de la masse est diminué, sa forme est imparfaite, elle est remise sur le MPU, on procède à d'autres apports de porcelaine pour effectuer les corrections nécessaires puis la deuxième cuisson est effectuée.
À ce stade, la couronne-jacket peut être essayée afin d'apprécier en bouche sa forme et sa teinte.
L'opérateur peut procédé à des retouches, à savoir: sculpture des détails, les surfaces sont adoucit à l'aide de meulette...

II.B.d.GLAÇAGE

C'est le temps final de l'élaboration par lequel la Jacket obtient en surface un aspect brillant. La glaçure est mélangée avec un liquide spécial fournit par le fabriquant de la glycérine puis elle est étalée.
La couronne est mise à sécher à l'entrée du four ensuite introduite pour la cuisson.

II.B.e. ENLEVEMENT DE LA MATRICE PALATINE

La couronne-jacket est trempée dans l'alcool ou l'eau chaude ce qui diminue l'adhérence du plâtre à la porcelaine.
Avec des présels fines, les bords sont détachés puis par des mouvements de torsion et traction, la matrice est étirée.
Des petits fragment de platine peuvent demeurir, on les enlève avec des instruments fins.
L'adaptation de la couronne-jacket sur le DIE est contrôlée.

II.B.f. SCELLEMENT DE LA COURONNE
Une fois la platine enlevée, la couronne doit être mise en place sur le moignon et essayée pour ajustage définitif.
Teinte du ciment ayant été choisis _____.
On charge la jacket de ciment et on scelle.
Après prise du ciment, supprimer les excès de toutes les régions cervicales.
Les relations fonctionnelles sont a nouveau vérifiées.

III ÉLABORATION DE LA COURONNE-JACKET EN RESINE

Quelque soit la résine (thermo ou auto), la préparation se fait de la même façon, seul le mode de cuisson changera.

III.A. TECHNIQUE DE PREPARATION
Sur le MPU, la couronne-jacket est sculpté en cire bleue à Inlays redonnant à la dent sa morphologie définitive en tenant compte des dents adjacentes pour les contacts proximales et des dents antagonistes pour l'occlusion.
La cire est finie au niveau de la limite cervicale où il doit y avoir une bonne adaptation.

III.B. MISE EN MOUFLE
Comme pour la couronne coulée, après ébouillantage, la cire bleue est éliminée, le plâtre du moufle est verni à chaud.
La poudre de la résine sera choisie en fonction de la teinte de la dent.
La résine sera préparée, bourrée dans le moufle, puis pressée.
La polymérisation sera différente:
• Pour la résine polymétacrylate, la cuisson se fera dans l'eau en augmentant la température progressivement.
• Pour la thermo., elle se fera dans la cocotte.

III.C. ESSAYAGE
La couronne-jacket est dégrossit et polie, l'essayage en bouche se fera minutieusement, contrôler l'occlusion.

III.D. SCELLEMENT EN BOUCHE

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum