Intermédiaire de pont pountic travée [Prothèse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intermédiaire de pont pountic travée [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 13:39

Intermédiaire de pont pountic travée


I Introduction

C'est la travée du pont qui franchit l'espace édenté et remplace les dents manquantes, elle est reliée aux
ancrages par des connexions rigides ou soudures.
Selon la longueur de pountic et de l'importance de l'édentation on a 2 sortes de bridges de courte ou de
longues portée.

II Buts
• Restaurer la fonction et éventuellement l'esthétique.
• Sauvegarder ou du moins ne pas être à l'origine de la dégradation des tissus avec lesquels il est en
rapport.
• L'intégration biologique de l'intermédiaire de bridge est essentiellement liée d'une part à sa morphologie,
à la nature du matériau utilisé et des contraintes exercées au niveau des dents absentes par l'intermédiaire
des connexions et des moyens d'ancrage.

III Morphologie des intermédiaires de pont
La forme des travées doit être envisagée en fonction des facteurs morphologiques et physiologiques des
crêtes gingivales, en fonction des facteurs d'hygiène, facteurs mécanique et enfin facteurs esthétiques.
Une foie assurée lors de la réalisation de la prothèse, la confection prothétique doit pouvoir respecter:
• La morphologie de la surface en contact
• Une bonne morphologie occlusale
• Une bonne morphologie axiale
• Le tout étant associé à l'utilisation de matériau qui ne présente pas d'agression au niveau tissulaire, et d'autre part un bon état de surface de ses matériaux

IV Impératifs auxquels doit répondre la forme de la travée
On a 2 exigences fondamentales :
• doit permettre une autostimulation des tissus grâce au maximum de contact de la langue, les joues, les
lèvres et même les aliments peuvent exercer au niveau de ses tissus.
• faciliter le nettoyage par les procédés usuels d'hygiène (procédés mécaniques).
• la pérennité de l'intermédiaire de bridge est fonction du matériau utilisé
• Ne pas agresser les tissus environnants.
• Esthétiques.
• L'épaisseur de travée doit avoir une épaisseur suffisante en fonction de l'alliage utilisé et la longueur de
la travée (travée longue doit être plus épaisse).
• La résistance de la travée est proportionnelle.

V Morphologie externe
L'intermédiaire de pont est en rapport avec les tissus différents:
• Face occlusale répondant aux dents antagonistes;
• Faces proximales répondant aux moyens d'ancrage et aux dents supports;
• Face gingivale répondant à la crête;
• Face vestibulaire et linguale répondant respectivement aux joues et à la langue.

V.A.Rapport avec les dents antagonistes
Le rétablissement des rapports occlusaux avec les antagonistes va permettre de restituer l'efficacité masticatoire et de maintenir la stabilité de l'occlusion.
Cette morphologie des surfaces doit être conditionnée d'une part par les mouvements fonctionnels de la mandibule et d'autre part par la morphologie des dents antagonistes.
L'objectif majeur étant de diriger et de répartir les efforts sur les tissus du parodonte profond des dents piliers.
On doit réaliser ou analyser l'angulation cuspidienne qui est en rapport avec l'age, type constitutionnel (type facial) et l'adjonction antérieure.
Cette angulation doit correspondre à celle des dents antagonistes mais c'est le guide antérieur qui conditionne véritablement la hauteur, l'orientation des cuspides sur un articulateur semiadaptable.
Il faudrait analyser la largeur des tables occlusales d'une manière générale, on préconise de diminuer le diamètre vestibulo-lingual des tables occlusales pour limiter l'importance des forces appliquées lors de la mastication qui va leur diminuer l'affaiblissement parodontal des dents piliers, cependant la diminution de la largeur des tables on aura la diminution de surplomb, on va avoir une morsure de joues ou création de zone propre à l'accumulation de plaque.

V.B.Les rapports avec les dents adjacents
Pour éviter toute déformation ou fracture, il va falloir:
• Majeurer l'épaisseur de l'ancrage en regard de la travée.
• Établir un large contact travée ancrage tout en dégageant l'embrasure pour la rendre plus accessible au nettoyage.
• Veiller à ce que la travée soit de section suffisante pour éviter toute déformation ou fracture.

V.C.Du point de vue de morphologie axiale
Les faces vestibulaires et linguales doivent avoir un profil convexe, les faces proximales doivent délimiter des embrasures larges et facilement accessibles.
La surface de contact avec l'élément voisin aux ancrages ne doit pas dépasser la zone de 1/3 occlusal et 1/3 moyen pour permettre l'accès au nettoyage.

V.D.Les rapports avec la crête édentée
L'intermédiaire de bridge ne doit pas créer d'action mécanique directe, le contact avec la crête doit être réduit et sans pression.
Il ne doit pas créer d'agression mécanique directe ou indirecte par l'intermédiaire de rétention de plaque, cette rétention doit être minimisée par une surface polie et d'autre part la morphologie doit permettre le nettoyage par des embrasures maximum dégagées.

VI Différents types d'intermédiaire de bridge
Selon la nature de rapports avec la crête édentée, on distingue 3 types :

VI.A.Supra muqueux
Forme classique
Cette arche, pour limiter la flexion va présenter une section dite pentagonale.
Après, la liaison est renforcée pour augmenter la résistance = arche plus robuste.
Stein indique pour crête mandibulaire très résorbée une forme ovoïde d'intermédiaire mais dont la pointe reste toujours à distance.
Espace disponible suffisant
Réservé aux secteurs latéraux mandibulaires
La face située en regard de la crête est convexe pour faciliter le nettoyage Sont les plus hygiénique mais qui ne sont pas esthétique.

VI.B.Juxta muqueux
Deux formes principales:
VI.B.a.Type ovoïde
En forme d'oeuf ou d'obus, intrados convexe, faible étendu de contact avec la crête, dégagement des embrasures, facile à nettoyer, bien toléré.
Inconvénients :
• Face vestibulaire dans sa partie cervicale n'est pas toujours alignée avec les dents adjacentes, ne sont pas très esthétique
• Utilisés pour les dents mandibulaires.

VI.B.b.Type selle
Selle classique/selle modifiée ne concerne que la face vestibulaire.
La surface de contact est de faible étendue.
La face gingivale est convexe l'embrasure est largement ouverte du coté linguale.
Hygiène assez aisée surtout utilisée lorsque la crête n'est pas très résorbée = secteurs
antérieures et latéraux.

VI.C.Infra muqueux
À proscrire, large surface de contact avec la crête, difficulté de nettoyage --> engendre
l'inflammation.

VII Matériaux utilisés
Métallique précieux, non précieux, résine, porcelaine
Il doit être inaltérable, ne doit pas s'oxyder sous l'influence de salive et la flore buccale
L'intégration de votre intermédiaire est liée à la nature du matériau utilisé en plus de la morphologie
• La porcelaine glacée étant un matériau de choix or des études ont montrés aussi bien l'or et la résine, la céramique étaient bien tolérés s'ils étaient également polis
• Par contre l'intermédiaire en résine lui à la longue dégage une odeur fétide du fait de la dégradation de la surface par les bactéries buccales. (Problème reste posé)
Dans tous les cas il faut éviter de placer la jonction des 2 matériaux au contact de la muqueuse
L'intermédiaire doit se rapprocher de la forme des dents naturelles pour favoriser l'esthétique.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum