Les élastiques en orthodontie [ODF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les élastiques en orthodontie [ODF]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 14:36

Les élastiques en orthodontie


Définitions

Elasticité : c’est la propriété d’un matériau à retrouver sa forme initiale après l’action d’une force de distorsion.

Matériau élastique :
Il présente généralement 3 propriétés :
 Une capacité de distorsion qui ne va pas au delà de la limite élastique
 Une propriété d’homogénéité physique
 Une propriété isotrope, donc capable de délivrer la même force dans n’importe quelle direction.

Théorème de réciprocité de CLAPEYRON :
Quand une force élastique est appliquée à deux solides identiques (par exemple les deux incisives centrales) la force de déplacement est identique et réciproque.

Elastomères
C’est un terme général englobant les matériaux capables de retrouver leur dimension originale immédiatement après la cessation de la force substantielle de distorsion. Sous le terme d’élastomères sont compris les caoutchoucs naturels ou latex provenant de l’hévéa.

Les élastiques de classe I
Définition :
L’élastique de classe I peut être une chaînette, un anneau de caoutchouc ou un fil placé uniquement sur une arcade et ayant un mouvement de force verticale ou horizontale.
L’élastique de classe I a une action biomécanique réciproque en ligne droite sans autre composante.
Disposition :
L’élastique de classe I peut être placé :
 D’une dent à une autre
 Sur une dent de manière opposée au couple de force
 D’une dent à un arc, ou une boucle
 D’un point à un autre d’un arc
 D’une dent à) un appareil axillaire tel qu’un Quad’hélix, une barre palatine, une plaque palatine,…
L’élastique de classe I est un élastique mono maxillaire ou mono mandibulaire qui peut être employé conjointement avec d’autres élastiques.

Action des élastiques de classe I sur les arcs continus
La plupart des élastiques de classe I peuvent avoir un effet de contraction avec un mouvement qui peut être horizontal, vertical ou transversal.
Les effets peuvent concerner :
La fermeture d’espace
Un mouvement distal (rétraction)
Un mouvement mésial (avancement)
Version
Extrusion
Intrusion
De nouveau, l’élastique de Classe I peut être utilisé en association avec d’autres élastiques pour renforcer un mouvement ou l’ancrage.

Indication des élastiques de Classe I
En accord avec la plupart des praticiens, l’emploi des ligatures élastiques est reconnu pour être l’une des méthodes les plus simples et les plus efficaces pour :
Corriger la rotation simple ou réciproque des dents
Pour obtenir la fermeture d’espace
Pour aider le couple de force à maintenir l’axe central d’une dent durant le contrôle de la rotation
Pour déplacer une dent qu’il est difficile d’attacher à un arc
Pour ingresser une dent ou un groupe de dents (intrusion canine)
Pour extruder une dent incluse ou en position ectopique.
Pour parfaire la finition et les détails de l’occlusion, un fil élastique peut être utile pour obtenir une hypercorrection d’une canine, d’une molaire, etc.

Application clinique des élastiques de Classe I
Les applications sont nombreuses :
Fermeture d’espace comme un diastème, l’élastique de Classe I est utilisé comme système de contraction
Mouvement dentaire de rétraction d’une dent ou d’avancement d’un segment postérieur.
Extrusion : d’une seule dent en position ectopique (vestibulaire ou palatine)
Intrusion des incisives (l’élastique est placé sur un arc réciproque de 0.45)
Correction de la version d’un axe dentaire.

Les élastiques de Classe II.

Définition
Les élastiques de Classe II sont des élastiques intermaxillaires placés antérieurement sur le maxillaire, et postérieurement sur la mandibule.

Disposition
Les élastiques de Classe II peuvent être placés à la fois à :
L’arcade mandibulaire postérieurement du coté vestibulaire, lingual ou les deux à la fois sur :
Différentes dents M2, M1, Pm2, Pm1.
La partie distale du tube molaire
Un crochet
Une boucle
Une ligature de JARABAK ou de KAYABASHI
Un crochet vestibulaire venant d’un arc lingual
Une plaque palatine avec un crochet distal

Et à l’arcade maxillaire antérieurement sur :

Un arc sectionnel
Un arc d’utilité de Classe II
Un arc continu avec une boucle antérieure
Un crochet mobile
Une ligature de JARABAK et KAYABASHI
Un boîtier avec crochet
Une Jig
Une force extra orale de Classe II
Un arc réciproque de 0.45 avec crochet
Une mini fronde réciproque.

Action des élastiques de classe II sur les arcs continus
Les différentes actions des élastiques de Classe II sur les arcs continus sont :
Action sur l’arcade maxillaire :
L’arcade maxillaire recul distalement
Le plan occlusal antérieur subit une extrusion occlusale
Les incisives supérieures deviennent plus verticales
Toutes les dents sont distalisées
Action sur l’arcade mandibulaire
L’arcade inférieure, dans son ensemble, subit une translation mésiale
La molaire inférieure fait une extrusion occlusale avec version corono mésiale
Les incisives inférieures se versent vestibulairement
Action sur le plan occlusal
La relation de Classe II est corrigée sagittalement
Le plan occlusal antérieur bascule vers le bas.
Action sur le schéma facial
La mandibule fait une rotation postérieure
Le menton s’avance
La hauteur faciale inférieure augmente avec l’intensité de la force utilisée et la durée du port de l’élastique.

Indications des élastiques de Classe II
Les élastiques de Classe II sont utilisés pour des objectifs principaux ou secondaires suivant chaque cas clinique pour :
 Les malocclusions de Classe II squelettique et ou dentaire
 Le renforcement d’ancrage
 Le mouvement distal des incisives supérieures
 L’avancement de l’arcade mandibulaire
 L’ouverture de l’articulé
 La version vestibulaire des incisives inférieures en rétrusion
 La correction de la déviation des lignes médianes
 La correction de l’occlusion double.

Les élastiques de Classe III.

Définition
Les élastiques de Classe III sont des élastiques intermaxillaires placés antérieurement sur la mandibule, et postérieurement sur le maxillaire.

Disposition
Selon le problème clinique, les élastiques de classe III peuvent être accrochés :

Postérieurement :
Du côté vestibulaire
Du côté palatin pour aider l’expansion
Du côté vestibulaire et palatin pour augmenter la force
A partir de la partir distale de l’arc
A partir d’un crochet molaire
Avant la molaire maxillaire, ou a partir de la 2ème ou 1ère PM
A partir d’un arc extra orale de classe III
A partir d’un crochet distale placé sur une plaque palatine.

Antérieurement :
Une boucle sur un arc
A partir d’une ligature de JARABAK et KAYABASHI
A partir de crochets antérieurs placés sur une plaque de surocclusion à plan incliné
pour aider au saut d’articulé


Action des élastiques de classe II sur les arcs continus
L’utilisation des élastiques de Classe III a différentes actions :
Action sur l’arcade maxillaire :
Léger avancement maxillaire
Avancement avec version mésiale et extrusion de la 1ère molaire
Version vestibulaire des incisives supérieures
Action sur l’arcade mandibulaire
Distalisation de L’arcade inférieure
Extrusion des incisives inférieures
Les incisives inférieures se versent lingualement
Action sur le plan occlusal
La relation de Classe III est corrigée sagittalement
Le plan occlusal antéro- inférieur bascule vers le haut.
Action sur le schéma facial
La mandibule fait une rotation postérieure
Le menton descends et recule
La hauteur faciale inférieure augmentée.

Indications des élastiques de Classe III
-Dans les cas de schémas squelettiques d’insuffisance verticale
- Dans les cas de Classe III normaux verticalement
- Dans les cas de schémas squelettiques d’excès vertical, le traitement doit évidement inclure la chirurgie.
Finalement les indications des élastiques de cl III concernent :
 Les problèmes dentaires de classe III de schémas squelettiques d’insuffisance verticale
 Les occlusions croisées antérieures avec bout à bout incisive en relation centrée
 La rétromaxillie avec hypo divergence
 Les cas de cl III avec supraclusion incisive facilitant le camouflage par rotation mandibulaire postérieure
 Les protrusions incisives mandibulaires nécessitant la rétraction et la fermeture des espaces incisifs
 L’ancrage mandibulaire maximum avec extractions mono- mandibulaires des premières prémolaires
 La correction de la déviation de la ligne médiane

Application clinique des élastiques de Classe III A fin de mieux déterminer le patient pro gnathique de cl III à risque, n’oubliez pas d’utiliser la prévision de croissance à long terme
Dans les cas d’insuffisance verticale il est utile :
 Pro tracter l’arcade maxillaire
 D’incliner les incisives maxillaires
 D’utiliser une plaque de sur occlusion à plan incliné avec des élastiques de cl III
 D’’utiliser une boucle d’utility en « M » pour avancer l’arcade supérieure
 D’utiliser des boîtiers avec un torque radiculo- vestibulaire sur les incisives inférieures a fin d’empêcher l’extrusion et la version linguale de la force élastique (pour éviter une déhiscence de la gencive)

Dans les cas limites ou en excès vertical il est utile
 De segmenter l’arcade maxillaire derrière la 1ère molaire supérieure
 De garder les calages postérieurs
 D’éviter l’augmentation de sens vertical
 D’utiliser les élastiques de fermeture antérieure de cl III courts
 De vérifier et surveiller l’A.T.M


Elastiques intermaxillaires particuliers :
De nombreux élastiques intermaxillaires peuvent être utilisés pour leur composante d’extrusion spécifique en association avec d’autres élastiques, comme ceux de contraction de façon horizontale ou verticale.Parmis ceux-ci, citons :

1-L’élastique rectangulaire :
Cet élastique a une forme rectangulaire additionnant une force de mouvement d’extrusion et de contraction. Il est très indiqué pour fermer les espaces et extruder un segment de l’arcade dentaire. Il peut être accroché :
-Postérieurement
-Antérieurement
Afin de fermer l’articulé et les espaces résiduels aux 2 arcades.

2-L’élastique en forme de « U » :
L’élastique en forme de « U » a un effet de contraction et d’extrusion seulement sur une arcade. Il peut donc être utilisé en forme de U ou de U renversé avec un arc segmenté à l’arcade antagoniste. La plupart du temps, cet élastique est placé antérieurement, mais peut l’être aussi postérieurement.

3-L’élastique delta :
Cet élastique a une forme en delta, c'est-à-dire en triangle court possédant une composante horizontale de contraction légère et une composante verticale d’extrusion utilisée pour des dents ectopiques uniques, généralement la canine supérieure.

4-L’élastique en forme de « V » :
Cet élastique possède uniquement une composante d’extrusion verticale. Il peut être accroché en V ou en V inversé pour amener une dent sur le plan occlusal selon les nécessités cliniques.

5-Les élastiques en forme de « M » ou de « W » :
Ces élastiques sont utilisés pour l’extrusion d’un groupe de dents afin de fermer la béance de façon effective. Des élastiques lourds, même au delà 300g peuvent être employés.

6-Les élastiques en accordéon :
Ils sont utilisés dans le même but que les élastiques en « M » ou en « W », mais ils ajoutent une composante de contraction pouvant être utile à la fermeture d’espaces lors de l’extrusion d’un groupe de dents.

7-L’élastique triangulaire de classe II :
Cet élastique a une forme triangulaire avec une orientation classe II. Il est indiqué pour sa composante verticale d’extrusion dans les cas cliniques de classe II hyperdivergeant.

8- L’élastique triangulaire de classe III :
Ce type d’élastique, lui aussi de forme triangulaire est utilisé pour sa composante verticale d’extrusion sur la partie postérieure de l’arcade maxillaire et corriger sagittalement l’occlusion de classe III.

9- Les élastiques de SQUEEZE :
Dans certains cas d’excès verticaux à la limite de la chirurgie, R.M.RICKETTS conseille des forces élastiques lourdes allant de 800 à 1500g. Pour fermer l’occlusion.
Ces élastiques sont portés 24h/24h durant 2 semaines et changés 3 fois/j pour obtenir la fermeture de l’articulé.

10-Les élastiques d’occlusion croisée :
Ils doivent être différenciés en 2 types :
A-L’élastiques homolatéral d’occlusion croisée.
B-L’élastique controlatéral d’occlusion croisée.
Mais avant de voir leurs applications cliniques, observons d’abord la nouvelle classification internationale.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum