le traitement chirurgical pré-prothétique [Prothèse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le traitement chirurgical pré-prothétique [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 19:27

Traitement chirurgical pré-prothétique

I/ Introduction :
L'intervention chirurgical demeure le moyen le plus efficace, le plus rapide pour éliminer certaines causes d'échecs difficiles à résoudre avec la mise en condition tissulaire ou neuromusculaire (articulation temporo-mandibulaire en fonction de la dimension verticale)

II /Les lois :
Il existe certaines lois à respecter par la chirurgie pré prothétique:

*L'intervention chirurgicale pré prothétique doit être justifiée et économe.
*Un examen général correctement conduit doit nous permettre de contrôler tout les processus pathologiques risquant de compromettre le résultat voulu (diabète, allergie,
*Un traitement général sera toujours instauré avant toutes les interventions
*Elle doit être toujours complétée par une mise en condition tissulaire
*Toutes les irrégularités non douloureuses seront conservées, elles constituent un moyen supplémentaire d'améliorer la stabilité des prothèses totales, en particulier prothèse inférieure;
*La prothèse sera construite avant l'intervention, elle sera immédiatement insérée après la correction chirurgicale. La zone de l'intrados ou des bords en contacte avec la région opérée sera revêtue d'une résine acrylique plastique à prise retardée de type hydrocast. Une réfection partielle ou totale de la base interviendra six semaines environ après une modification de l'infrastructure osseuse (rebasage
*Les points de sutures ne devront jamais crée un état de tension entre les deux lambeaux muqueux dont-ils assurent la jonction. Cette tension se traduirait à plus ou moins bref échéance par un processus de résorption alvéolaire male contrôlée.

III/ Les principales interventions chirurgicales pré prothétique :
-Résection des freins.
-Résection des crêtes flottantes ou hyperplasie volumineuse vestibulaire.
-Réduction du volume des papilles rétro molaires flottantes.
-Désinsertion du mylo hyoïdien .
-Remodelage des tubérosité .
-Remodelage des apophyses génies.
-Remodelage de la ligne oblique interne.
Exérèse d'un torus .

IV/ Examen clinique :
-La muqueuse doit être de consistance et de structure normale, donc fermement attachée à l'os pour assurer une bonne rétention
-Les sillons vestibulaires doivent être suffisamment accentués, il ne doit pas y avoir d'insertion musculaire ou ligamentaire devront nous obliger à réaliser des échancrures profondes au niveau des bords périphériques;
-Les arcades résiduelles doivent être larges, hautes à parois parallèles associées à des trigones rétro molaire et des tubérosités bien développées;
-Il doit exister des rapports inter arcades favorables à un meulage des dents artificielles en normocclusion;
-Il faudra également apprécier le volume et la tonicité de la langue.
-Il faut compléter cet examen par un examen radiologique qui va nous permettre de rechercher la présence de dents incluses, de débris radiculaires et de kystes.

V/ Description de certaines interventions :

V.A. Résection des freins :
Les freins médians et latéraux seront éliminés lorsque leur insertion sera placée trop près du rebord alvéolaire. La prothèse sera insérée immédiatement après l'intervention les bords étant garnis de résine à prise retardée.
Le frein de la langue sera reséqué lorsqu'il empêchera la création d'un joint sublingual suffisant. Cette chirurgie améliore la rétention et la stabilisation de la prothèse inférieure.
Une incision basse faite, permet de sectionner le frein, puis une deuxième incision permet une section progressive du frein.

V.B. Résection des crêtes flottantes ou hyperplasie vestibulaire :
Elle s'effectue avec beaucoup de prudence en évitant de trop supprimer du tissu fibro-muqueux.
La prothèse sera insérée immédiatement après l'intervention.

V.C. Réduction en volume des papilles rétro molaire flottantes :
Elle sera réalisée selon une technique décrite par Lewis
-L'incision est faite suivant la ligne faitière des crêtes
-Le même souci d'économie et de prudence doit présider à l'intervention dont l'indication est rare;
-La prothèse sera insérée dès que les points de sutures seront éliminés

V.D. La désinsertion du mylo hyoïdien :
Selon la technique de Lewis
-Les fibres superficielles du mylo hyoïdien seront désinsérées de façon automatique;
-La mise en place d'une prothèse immédiate après la désinsertion s'impose
-Le bord lingual en contact avec la correction chirurgical est recouvert d'une résine acrylique à prise retardée.

V.E. Le modelage d'une tubérosité :
Les indications sont limitées, elles seront réduites au seul cas ou l'exubérance d'une d'entre elle sera telle qu'elle risquera d'interdire un montage correct des dents postérieures selon un plan d'occlusion horizontal et physiologique.
Dans tout les autres cas, les tubérosités même de contre dépouille seront conservées jalousement.
La technique de construction de prothèse doit être telle qu'elle assurera malgré tout un joint périphérique sans défaut.

V.F. Le remodelage des apophyses génies :
Lorsque les apophyses génies sont situées à un niveau supérieur à celui des rebords alvéolaires et que la rétention et la stabilisation de la prothèse sont difficiles à assurer, le remodelage de ces éminences trouve son indication.
-Une incision de canine à canine sera pratiquée sur le sommet de la crête
-Le niveau des apophyses génies est abaissé
-La prothèse est insérée après la chirurgie-

V.G. Remodelage de la ligne oblique interne :
Lorsque la ligne oblique interne est projetée horizontalement et douloureuse à la moindre pression et qu'elle interdit la création d'une prothèse correcte, il est indispensable de procéder à la régularisation de cette arrête.
-L'incision de la muqueuse à son niveau permet de découvrir la ligne oblique interne
-L'adoucissement de ce saillant osseux sur toute portion projetée horizontalement est aisément réalisé;
-L'insertion immédiate d'une prothèse garnie d'hydrocast complète le remodelage

V.H. Exérèse d'un torus :
Décrite par Chappée il y a plusieurs années.
Le torus est le plus situé au niveau des maxillaires supérieurs (suture inter maxillaire)
Le torus sera éliminé lorsqu'il est hypertrophié donc incompatible avec la stabilité de la prothèse.
On effectue une incision, l'exérèse est pratiquée à l'aide de gouge ou au maillet.
La régularisation de la surface libre osseuse peut se faire à la fraise ou avec une râpe à os, la toilette et la désinfection de la plaie puis suture.
L'insertion de la prothèse garnie d'hydrocast est placée immédiatement.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum