Mise en bouche [Prothèse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mise en bouche [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 19:32

Mise en bouche

(livraison de la prothèse)


I/ Contrôle des prothèses avant insertion:

Avant de mettre la prothèse en bouche, vérifier qu'elle doit être bien finie pas de dents déplacées, l'intrados doit être exempte de toute rugosité et de tout bord tranchant ou mal poli.

II/ Insertion de la prothèse en bouche:

Tout comme l'essai fonctionnel, l'ordre de vérification doit être méthodique et systématique.
1- Refaire le même contrôle que l'essai fonctionnel (essai statique dynamique) contrôle de l'esthétique et la relation inter arcade.
2- Effectuer les tests de rétention en plus : tirer la prothèse > vers le bas et la prothèse < vers le haut.
*avant de libérer le malade, il faut lui expliqué comment s'y adapter et aider à maintenir l'intégrité des tissus buccaux.
3- Conseiller une hygiène buccale et prothétique.
4- Alimentation molle au début.
5- Apprendre une mastication bilatérale.
6- Ne pas inciser avec le bloc antérieur des dents pour éviter une résorption importante au niveau antérieur (pour éviter aussi de déloger la prothèse).
7- Déconseiller le port nocturne des prothèses car la pression continue entraîne une résorption importante de l'os (JORES)

III/ Les doléances: (1 semaine après) :

1- Points douloureux et ulcérations: L'apparition de points douloureux à un endroit quelconque de la prothèse prouve qu'il y a une surcharge occlusale (tassement de forces =>douleurs ainsi que perte de l'adhésion et de la rétention ) locale dans ce cas, il faut revoir l'équilibration occlusale.
- Une ulcération nécessite une décharge et un polissage au même endroit.
2- s'il y a bruxisme: corriger l'articulé par une équilibration occlusale.
3- S'il y a nausée: généralement causée par la prothèse > elles sont dues soit à une mobilité de la prothèse > soit à une mauvaise localisation de la limte postérieure ou bien à une épaisseur excessive de la résine de la base.
4-S'il y a un manque d'adhérence faire un rebasage.
5- S'il y a morsure des joues, le débordement vestibulaire insuffisant au niveau molaire, dans ce cas élargir le versant vestibulaire de la molaire > et la face extérieure de la molaire < en regard de la plaie et adoucir la pointe cuspidienne de la molaire >.
6- S'il y a morsure des lèvres , les bords des incisives et cuspides des canines et PM sont très aigus. Il faut les adoucir.

Evaluation des prothèses:

Doléances:

1/ Syndromes des brûlures de la bouche:
Des sensations de brûlure et de démangeaisons au niveau des membranes des muqueuses buccales se situent le plus souvent au niveau du palis dur ou de la langue.
Les facteurs
- Erreurs dans la conception de la prothèse et la fonction: S'il y a un manque d'harmonie occlusal ou que la dimension verticale (DV) est augmentée au delà du seuil de tolérance du patient, la contrainte sera augmentée au niveau de la muqueuse buccale, une sensation de brûlure de la langue peut être également due à une erreur dans le montage.

- Causes systémiques ou médicamenteuses: Les brûlures et les démangeaisons peuvent être un signe de carence en nutriment (Fe, VB), la prise de sédatif ou d'antidépresseur qui réduisent le taux de secrétions salivaires qui aboutissent à des symptômes similaires.
Le diagnostic: le patient retire sa prothèse pendant 24 heures => les signes disparaissent.
L'allergie: ce syndrome peut être dû à une allergie de contact des composants de la prothèse (dès qu'on remet la prothèse => récédive des signes)
Diagnostic:positif au test d'allergie au composant chimique, ce qui est très rare.
Négatif => irritant chimique (peut être confendu avec une allergie) qui est due à une proportion importante de monomère dans la résine à cuire.

Douleurs psychogènes ou idiopathiques: Les sensations de brûlures sont fréquentes chez les femmes postménoposées sans signes cliniques.
Des études récentes ont montré que les facteurs psychologiques provoquent ce syndrome (anxiété et stress) ce sont des facteurs déclanchant ou aggravant.

2/ Manifestations:
Il existe deux manifestations de réaction douloureuse localisée :

  • Ulcérations traumatiques: provoquées quand la prothèse a des bords rugueux ou en sur extension ou a une occlusion non balancée (trépier d'équilibre qui empêche la prothèse de se désinsérer postérieurement ) ce qui entraîne le déplacement (frottement) de la prothèse sur les tissus de soutien.


  • Zone locale d'hypersensibilité: localisée par un brunissoir à bout arrondi ces point correspondent à des terminaisons nerveuses qui effleurent la surface muqueuse. Les localisations les plus caractérisées sont : la muqueuse recouvrant le trou mentonnier (on utilise des résines souples pour éviter les douleurs ) ainsi que dans le cas d'atrophie prononcée de la crête résiduelle au maxillaire supérieur: papille incisive.


Traitement prothétique:
- Correction du bord de la prothèse
- Chez les patients ayant une résorption extrême, on peut obtenir un soulagement en insérant un matériau de sous-basage souple.

3/ Faible capacité masticatrice: due à:
-vieillissement biologique (atrophie musculaire)
-DV sous évaluée
- Abrasion des dents.

Traitement: Conseiller une alimentation facile.

4/ Trouble de la parole: Une aberration de la parole apparaît avec les sons sifflants due à une DV augmentée et donc un espace libre d'innoclusion diminué.

5/ Mauvaise tenue de la prothèse:
- Occlusion instable
- Mauvaise conception de la prothèse.
- Capacité réduite de l'adaptation neuromusculaire.
- Atrophie de la crête.
- Sécheresse buccale.

6/ Nausées: Si elles persistent, elles sont donc dues à:
- Prothèse en surextention au niveau du palais mou, ou bords trop épais.
- Mauvaise rétention.
- Occlusion instable.
- DV augmentée ( à cause de la pression sur les muqueuses ).
- Problèmes d'ordre général ( tabagisme, alcoolisme, gastro-intestinal, ... )

Conséquence du port ininterrompu :
1- Résorption de la crête plus importante surtout en cas de bruxisme.
2- Risque de stomatite prothétique ( stomatite du dentier )
3- Blocage des glandes salivaires palatines.
4- Réduction progressive de la rétention.
5- Diminution de la résistance de la fibromuqueuse.
7- Douleurs et ulcérations.

Remarque:
conseiller et informer le patient:
- Prévenir que l'adaptation n'est pas immédiate, expliquer le rôle du volume ( qui gêne souvent le patient) dans la rétention
- En cas de nausée prescrire du primpéran.
- il faut généralement un peu de temps pour avoir une bonne rétention surtout à la mandibule.
- Confisquer l'ancienne prothèse.
- Déconseiller le port nocturne.
- S'entraîner pour la phonation.
- Expliquer qu'une hyper sialorrhée qui survient est normale.
- Port de la prothèse les premiers jours tout le temps sauf pour les repas.
- Brosser les muqueuses chaque jour avec une brosse souple.
- Nettoyage des prothèses.

IV/ Conclusion:

La prise en charge d'un patient édenté constitue un véritable traitement qui commence bien avant la prise d'empreinte et se poursuit bien après la conception de la prothèse.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum