L'équilibration des prothèses [Prothèse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'équilibration des prothèses [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 19:33

L'équilibration des prothèses


Introduction:
Elle constitue la dernière étape d'une conception et d'une construction prothétique, elle est destinée à assurer en relation centrée et au cours de toutes les autres occlusions une répartition harmonieuse et durable de la charge occlusale sur l'ensemble des tissus de support. Elle utilise comme soutient un meulage adéquat et codifié des dents artificielles prothétiques.

I/ Rappel fondamental:
Les dents postéro supérieures et inférieures possèdent des cuspides qui ont été différenciées par Ackermann et Shyler.
- D'une part: les cuspides dites de surplomb ou secondaires ou guides sont les cuspides vestibulaires supérieures, et linguales inférieures, ces cuspides peuvent avoir un effet basculant vis à vis des prothèses car les forces qui aboutissent sur elles sont dirigées en dehors de la crête. De plus ces mêmes cuspides ne sont pas directement à l'origine de l’écrasement du bol alimentaire puisqu'elles n'ont pas d'antagonistes (elles jouent rôles accessoire qui est la préhension du bol alimentaire).
- D'autre part, les cuspides dites d'occlusion, de support, de soutien ou primaires sont les cuspides palatines supérieures et vestibulaires inférieures. Ces cuspides primaires s'engrainent dans le fond d'une fosse triturante antagoniste et sont directement responsables de l'écrasement du bol alimentaire, la résultante des forces exercées sur ces cuspides aboutit sur la crête alvéolaire.

II/ Différents meulages d'équilibration:
On distingue une équilibration immédiate sur articulateur le jour même de l'insertion des prothèses et d'une équilibration secondaire en bouche.

II/ A/ Equilibration immédiate sur articulateur semi adaptable:
Elle réduit au minimum les blessures occasionnées au patient ainsi que les séances interminables de retouches et de correction. Elle ne doit pas être réalisée en bouche pour les raisons suivantes:
- Certains contacts prématurés imperceptibles en bouche risquent de provoquer un phénomène de dérapage et un déséquilibre ultérieur des prothèses.
- La précision des corrections effectuées en bouche au stade de l'insertion est inférieure à celle pratiquée au laboratoire sur articulateur. La visibilité dentaire est directe.

II/A/ 1- Réglage en latéralité:
Ce meulage s'effectue en 2 étapes d'abord du côté travaillant puis du côté non travaillant ou balançant.

II/A/ 1-a) Du côté travaillant: Les cuspides vestibulaires inférieures doivent glisser sans accrochage contre les versants cuspidiens palato-vestibulaires supérieurs, si un accrochage est constaté, il faut meuler le versant palatin de la cuspide vestibulaire supérieure.

II/A/ 1-b) Du côté non travaillant (balançant): Il faut s'assurer des contacts équilibrants de ce côté, s'il y a des contacts déséquilibrants, il faut meuler les versants lingo-vestibulaire supérieurs (le contact s'effectue entre 2 cuspides primaires).

II/A/ 2- Meulage en propulsion: S'il y a des prématurités sur les dents antérieures, elles seront meulées de la façons suivantes:
- Incisives et canines inférieures: il faut meuler dans le sens vestibulo-lingual et de bas en haut.
- Incisives et canines supérieures: meuler dans le sens palato-vestibulaire et de haut en bas et ceci afin de respecter la pente incisive.
- Pour les dents postérieures: il faut meuler les versants disto-supérieurs et mésio-inférieur (règle MSDI: cuspides mésiale supérieure et distale inférieure).

II/A/ 3- Meulage en relation centrée:
Très souvent lorsque les meulages des prématurités en latéralité et en propulsion ont été correctement fait, les meulages en relation centrée seront inutiles toutes fois des contacts prématurés peuvent exister en relation centrée au niveau des cuspides primaires.
* Doit-on meuler la cuspide active ou creuser la fossette antagoniste ?
Toute cuspide active responsable d'un contact prématuré en relation centrée ne sera réduite que lorsqu'au cours des mouvements de latéralité, elle gênera le contact bicuspidien dans le cas contraire, c'est la fosse qui sera approfondie.

II/A/ 4- Rodage à l'aide d'une pâte abrasive: à l'aide d'une pâte abrasive interposée entre les faces occlusales supérieures et inférieures tout en manipulant l'articulateur semi adaptable (propulsion-latéralité-ouverture-fermeture) on parfait les glissements dento-dentaires.

II/ B/ Equilibration secondaire:

II/B/ 1- Définition: On appelle équilibration secondaire l'ensemble des manipulation au cabinet dentaire au terme de la période plus ou moins longue de l'adaptation du patient. Elle est destinée à assurer une répartition harmonieuse de la charge occlusale au cours de toutes les occlusions.

II/B/ 2- Protocole buccal: En bouche, il faut directement commencer par l'équilibration en relation centrée. En effet à ce stade il faut contrôler l'égalité des répartitions des points de contact des taches colorées au niveau des hémi arcades gauche et droite.
Ces mêmes principes seront appliqués comme pour l'équilibration immédiate.

II/B/ 3- Polissage des zones meulées

III/ Conclusion:

Tout meulage d'équilibration doit obéir à certains impératifs:

  • La répartition de la charge occlusale de façons harmonieuse et durable sur toutes les dents en relation centrée (au cours de toutes les occlusions).


  • La préservation maximale de la DVO.


  • Préservation de la convexité des cuspides primaires.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum