Rebasage [Prothèse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rebasage [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 19:37

Réadaptation anatomo fonctionnelle
(Rebasage)


I/ Définition:

Le terme “rebasage” signifie littéralement le renouvellement total de la base en vue de sa meilleure adaptation à tous les tissus qui entrent en contact avec elle, sans modifier la relation occlusale.

II/ Indication:

C’est pour améliorer la valeur mécanique et la fonction de la base d’une prothèse insérée en boucle depuis peu de temps donnant satisfaction sur le plan esthétique mais dont la rétention et le confort de départ ont complètement disparus.
Elle s’impose dans les deux cas suivants :

II/ a- Réadaptation d’une prothèse immédiate:

L’inévitable processus de résorption alvéolaire modifie l’adhésion primitive d’une prothèse immédiate. Le patient émet le vœu de conserver sa prothèse dont il est satisfait auparavant, le rebasage permet alors d’améliorer l’adaptation de la surface d’appui.

II/ b- Existence d’état pathologique à caractère évolutif:

Le diabète, l’arthritisme, ostéoporose, troubles endocriniens, avitaminose, sénilité, se traduisent au niveau des arcades édentées par une prédisposition à la résorption osseuse, le rebasage peut également constituer une des étapes de la mise en condition des éléments anatomophysiologiques, la prothèse existante devient alors une prothèse transitoire.
Rendre plus stable et plus confortable une prothèse ancienne appartenant à un patient très âgé.
Dans le cas d’un manque de rétention soit dû :
- Au mauvais joint périphérique palatin
- Absence du joint sub-lingual et d’extension rétro-molaire.
- DVO sous évaluée.

III/ Contre indication:


  • Allure peu-esthétique de la prothèse actuelle


  • Instabilité simultanée des deux prothèses


  • Erreur importante d’occlusion


IV/ Les étapes indispensables à la réalisation effective d’une telle reconstitution

IV/1/ Recherche des facteurs perturbateurs:

Facteur généraux:
Facteur locaux : Une prothèse issue d’une empreinte ayant comprimée tout ou en partie la surface d’appui peut être à l’origine de la perte de rétention et de sustentation.
- Une prothèse en surextension ou sous extension ne peut satisfaire les qualités mécaniques requises. Les facteurs généraux et locaux mis en évidence nous imposent avant tout rebasage une mise en condition.

IV/2/ Mise en évidence des facteurs perturbés:

- Correction de DV : qui peut être sur ou sous évaluée.
- Compression tissulaire: c’est la faculté possédée par tout tissus comprimé.

IV/3/ Empreinte de rebasage: Elle peut se faire sans traitement préalable (mise en condition), directement lorsque celui-ci ne trouve pas son indication, le matériau à empreinte apte à résoudre tous les problèmes, son choix reste subordonné :
-À l’état des surfaces d’appui.
-À la conduite du praticien à manipuler le matériau.
-À la situation sociale du patient.
-Aux exigences d’une consultation.

Technique d’empreinte:
IV/3/ a- Technique utilisant les matériaux résineux:

*Technique directe: Il se fait directement en bouche en une seule séance, le rebasage direct consiste à garnir d’une couche de résine auto les parties internes et les bords et placer ensuite en boucle avec fermeture en occlusion centrée, les excès sont enlevés et les bords polis.
- Préparation de la prothèse : Nettoyer la prothèse à l’eau et savon.
- Meuler l’intrados de la prothèse.
- Prise d’empreinte :Préparation de la résine: mettre quelques gouttes de monomère sur toute la surface à rebaser. Charger la prothèse avec de la résine au moment où elle devient filamenteuse. Mettre en bouche, les dents doivent être en contact avec leurs antagonistes. L’enlever immédiatement, passer sous eau froide. Remettre à nouveau en bouche, faire des manœuvres musculaires, après durcissement de la résine, retirer avec précision, meuler les bavures ; remodeler les bords et les polir.

- Inconvénients du rebasage direct

  • Risque d’irritation grave ou brûlures dues à l’acte chimique de la polymérisation de la résine.


  • Si l’on doit refaire le travail pour une raison quelconque, la résine est difficile à enlever.


  • La résine auto- utilisée en bouche reste poreuse après durcissement ce qui entraîne une mauvaise hygiène est favorise la mauvaise haleine.


  • La résine auto- change de couleur rapidement et risque de se décolorer.


  • Elle subit une contraction lors du durcissement


  • Le monomère a souvent une action néfaste sur la muqueuse irritée au la résine de base craque.


Remarque:
Depuis quelques dizaines d'années la profession atend un produit permattant de réaliser dans de bonnes conditions des rebasages directs, ce matériau devrait être:
1- Parfaitement compatible avec celui qui constitue la base.
2- Pourvu d'un temps de prise suffisamment long pour permettre d'effectuer un modelage fonctionnel correct.
3- Non irritant pour les muqueuses.
4- Stable dans le temps (dimension et teinte)
5- Exempte de toute porosité qui favoriserait la colonisation bactérienne.

Malgré les affirmation des fabricants aucun produit ne rempli ce cahier des charges, de plus avec un rebasage direct le travail est moins précis, difficile à améliorer, la réalisation des joints vélo palatins et périphérique pose de sérieux problème

Cette technique ne peut donc être envisagée aujourd'hui qu'en cas d'urgence et à titre provisoire.

* Rebasage Indirecte
Le rebasage indirecte utilise l'ancienne prothèse comme PEI en dégarnissant l'intrados et une partie des bords:

1) Technique d’empreinte analytique de réadaptation anatomo-fonctionnelle

L’empreinte en vue d’un rebasage indirect peut être prise selon les techniques statiques, dynamiques et phonétiques les matériaux utilisés sont : pâle à oxyde de zinc eugénol soit élastomère type “thiocol”. On procède ainsi :
-Rétablissement de la réaction inter arcade.
-Recherche de zones en sur extension afin de rendre plus aisés les manipulations ultérieures au labo, toutes les zones de contre dépouille de l’intrados seront supprimées.
-Amélioration de la rétention (amélioration du joint).
-Moulage de la partie statique de la surface d’appui assure la stabilité de la prothèse avec un des matériaux déjà cités.
-La prothèse est introduite en bouche, le patient est prié de retrouver son occlusion, l’empreinte est retirée avec soin puis confiée au labo pour une réadaptation de sa base.

2) Technique de laboratoire:

- Une clef en silicone est réalisée.
- Coffrage habituel de l’empreinte.
- Mise en mouffles intervient sans aucune transition.
- La prothèse encore sur son modèle est disposée au centre de la partie du mouffle de telle sorte que les dents soient verticales.
- La contre partie est placée, on remplie de plâtre au vibreur après cristallisation les deux parties sont séparées, le silicone reste fixé au plâtre de la contre–partie.
- Mettre le plâtre du mouffle dans de l’eau chaude, la prothèse est retirée de son modèle, elle est trompée dans l’huile chaude afin de ramollir et de pouvoir en extraire les dents sans aucune fracture, les dents récupérées sont replacées dans la contrepartie dans les logettes qu’elles occupaient, les manipulations ultérieures de laboratoire et de polymérisation sont conduites comme précédemment.

V/ Inconvénients du rebasage:

- Compression tissulaire.
- Augmentation de la DV.
- Augmentation de l’épaisseur de la plaque base.
- Modification occlusale.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum