Empreinte préliminaire en prothèse adjointe totale [Prothèse]

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Empreinte préliminaire en prothèse adjointe totale [Prothèse]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 19:41

Empreinte préliminaire en prothèse adjointe totale


I/ Définition:
L'empreinte est la reproduction ou le négatif d'un relief.
L'empreinte préliminaire est une empreinte réalisée avec un porte empreinte de série garni d'un matériau précis peu onéreux.
Son rôle consiste à pouvoir enregistrer et transporter au laboratoire l'ensemble des données qui vont permettre la réalisation effective de la prothèse.
L'empreinte préliminaire est responsable de la confection du PEI (porte-empreinte individuel) donc de la réussite de l'empreinte définitive et de la future prothèse, il est donc très important de prendre son temps et de refaire en cas de besoin pour corriger une erreur plutôt que de traîner tout au long ce qui risque de compromettre la réussite de la prothèse.

II/ Objectifs de l'empreinte préliminaire:

  • Assurer un moulage précis des surfaces d'appuis.


  • Localiser la ligne de réflexion muqueuse.


  • Analyser les limites idéales de la future prothèse.


  • Autoriser au laboratoire la construction d'un PEI.


III/ Empreinte préliminaire de l'édenté supérieur:

III/1- Choix du porte-empreinte de série au maxillaire supérieur:
Il est conditionné par la morphologie de la crête, de la voûte et des tubérosités. Les porte-empreintes de série sont numérotés de 1 à 4 et correspondent à la forme de l'arcade et à ses dimensions.

Le plan horizontal: Le porte-empreinte doit circonscrire les crêtes alvéolaire, il ne doit y avoir en aucun cas des interférences muqueuses, osseuses, ou fibromuqueuse avec les bords des porte-empreintes (PE)
Les PE doivent être distant de la ligne de réflexion muqueuse.
- aménagement de l'espace pour l'alginate.

Le plan frontal: la distance entre le PE et l'arcade édenté doit être de 2 à 4 mm. Si le PE est très ajusté et touche ou presque le versant vestibulaire il faudra prendre un numéro supérieur, si par contre il dépasse l'arcade de 4mm ou plus il faudra prendre un modèle plus petit.

Le plan sagittal: Il faut vérifier la position du bord postérieur et antérieur du PE.
- Bord postérieur de manière à recouvrir les tubérosités, dépassera les fossettes palatines à peu près de 4mm.
- Rabattre ensuite le PE au niveau antérieur. Il doit dépasser la crête de 2 à 3mm.
- Il ne doit pas distendre la lèvre supérieure, s'il est trop prés de la crête antérieure donc il est trop petit, il faudra prendre un numéro supérieur; si en revanche distant prendre un numéro inférieur.

IV/ Choix du matériau:

Le matériau sera soit du plâtre ou de l'alginate.

Plâtre: En cas de crêtes flottantes, en absence de toute irrégularité osseuse, cependant, les alginates restent les plus préférés par des manipulations plus faciles pour l'opérateur et plus agréables pour le patient.

Alginate: C'est un hydrocolloïde irréversible à l'utilisation facile, c'est un matériau souple et élastique, il doit être soutenu par un PE, l'alginate comme tout les hydrocolloïde présente une mauvaise stabilité dimensionnelle.
La stabilité dimensionnelle peut être perturbée à tous les stades de l'empreinte, tant au moment de l'insertion ou désinsertion.
Au cours de cette chaîne, l'alginate subit des variations; quand on analyse ces variations en fonction du mode de conservation, la coulée immédiate des modèles donne de meilleurs résultats. L'alginate dot avoir l'épaisseur de 2 à 4mm pour que l'élasticité puisse jouer son rôle.
- Moins de 2mm: Trop fine donc risque de se déchirer.
- Plus de 4mm: Trop épais.

V/ Technique de prise d'empreinte au maxillaire supérieur:

V/1- Position du patient:
Le patient a son buste légèrement incliné vers l’arrière, le fauteuil est relevé en fonction de la taille du praticien afin que l'examen endo-buccal et l'insertion se fasse sans difficultés, le praticien se place à droite.

V/2- Choix et essai du PE de série

V/3- Préparation de l'alginate:
15mn, dans un bol propre et sec, mélanger la poudre et l'eau dans les proportions indiquées par le fabriquant.
Le mélange se fait en 3 temps:

  • Spatulation par rotation.


  • Spatulation par l'écrasement obtenu par les bords du bol.


  • Modelage du mélange obtenu, ramasser l'alginate en boule avant de la mettre sur le PE.

La spatulation doit être rigoureuse et le mélange doit être d'une homogénéité fondamentale.
La température de l'eau joue un rôle dans la gélification:
- L'eau chaude l'active
- L'eau froide la ralentit
La température ambiante active la gélification matériau, quand le mélange est bien épais et homogène placer l'alginate sur le PE, ne jamais écraser l'alginate, il doit être de forme convexe et dépasser les bords du PE de 4mm, ne pas garnir le PE en excès.
Le modelage convexe a double avantage:
- Eviter la formation de bulles d'air.
- Ne jamais comprimer les tissus par les bords métalliques du PE.

V/4- Prise d'empreinte proprement dite:
Le praticien est à droite et latéralement par rapport au patient
De sa main gauche il écarte la joue avec le miroir
De sa main droite il insère le PE, de biais en bouche, il centre le PE sur la crête.
Il enfonce le PE d'abord au niveau postérieur puis antérieurement, le praticien passe alors son bras gauche derrière la tête du patient pendant que le matériau est encore fluide.
Rabattre et masser la lèvre supérieure et tirer sur les joues du patient afin de chasser tout excès du matériau en maintenant le PE avec les doigts.
Faites fermer la bouche du patient afin que la pression du buccinateur n'aboutisse pas au fond périphérique très fin.
Une fois la prise terminée le retrait de l'empreinte se fera en tirant d'un seul coup et en passant le doigts de chaque côté du vestibule afin de neutraliser l'effet de son...... et contribuer au décollement sans provoquer de déformation ou arrachement, ce qui est fréquent lorsqu'on tire sur le PE.

VI/ Technique d'empreinte au maxillaire inférieur:

VI/1- Choix du porte-empreinte inférieur (de série): Il doit correspondre à la forme et au volume de la crête.

Dans le plan horizontal : Il doit être parallèle au rebord de la crête.

Dans le plan sagittal: Il doit recouvrir toute la crête jusqu'au trigone rétro molaire, aucune interférence n'est admise, si l'extension postérieure du PE est insuffisante il faut faire un rajout en cire.

Dans le plan frontal: Il doit avoir un espace de 2 à 3 mm entre le PE et la crête pour une bonne répartition du matériau; les bords doivent être distant de la ligne de réflexion du côte lingual.
Le PE doit recouvrir le ligne oblique interne.

VI/2- Technique d'empreinte:

1- Installation du patient: buste droit, tête légèrement inclinée de manière à ce que la cr^te en bouche ouverte soit horizontale. Le praticien se place devant le patient.
2- Le choix du porte-empreinte.
3- Préparation de l'alginate.
4- Prise d'empreinte proprement dite: le praticien est placée devant et à droite du malade.
- De sa main gauche, il écarte les faces internes de la joue.
- De sa main droite, il insert de biais le PE en bouche et il le centre parallèlement à la crête.
- Il enfonce le PE au niveau de la crête antérieure inférieure puis postérieure.
- La pression digitale sera arrêtée au moment où l'alginate fusera au niveau du trigone rétro molaire.
Le plancher buccal sera maintenu en position de repos.
- une fois le PE bien placé le maintenir fermement.
- La langue sera propulsée au dessus du PE et les faces internes de la joue seront écartées, ne pas coincer les joues sous le PE. A la fin la langue reviendra en position de repos; maintenir le PE en bouche semi fermée entre les deux index et les deux pouces jusqu'à la prise totale du matériau puis retirer l'empreinte.

Admin
Admin

Messages: 198
Date d'inscription: 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum