6- LES REACTIONS TISSULAIRES [ODF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6- LES REACTIONS TISSULAIRES [ODF]

Message par Admin le Dim 19 Sep - 14:48

LES REACTIONS TISSULAIRES




I INTRODUCTION
L'hypothèse de départ d'un traitement ODF est qu'il est possible de déplacer les dents sur une certaine distance à travers l'os alvéolaire et ce à l'aide de dispositifs orthodontiques.
La dent se déplace avec son parodonte.

II RAPPEL SUR LE PARODONTE

Il est constitué de l'os alvéolaire (os spongieux creusé d'alvéoles dans lesquelles s'insèrent les dents par l'intermédiaire du desmodonte), le ligament alvéolo-dentaire, le cément, la gencive épithéliale et attachée

Remarque :Parodonte sain
Pour entreprendre un traitement ODF, le parodonte du patient doit être sain.

III BIOMECANIQUE APPLIQUEE AU DEPLACEMENT ORTHODONTIQUE
À la suite de l'application d'une force orthodontique, il y a un déplacement dentaire.
À chaque type de force correspond un mode de déplacement dentaire:
• Force horizontale: mouvement de version ou gression.
• Force verticale: mouvement d'égression ou d'ingression.
• Couple de forces: mouvement de rotation
La force est caractérisé par:
• Sa durée d'application
• Son intensité
• Sa direction
• Son rythme d'application

IV REPONSE BIOLOGIQUE A UNE FORCE ORTHODONTIQUE
Les pressions transmises au cours du déplacement orthodontique s'appliquent au niveau du desmodonte, de l'os alvéolaire et du cément.
Nous observons suite à ces pressions au niveau des ligaments des zones comprimées dites en pression et des zones relativement étirées dites en tension.

IV.A. MODIFICATIONS HISTOLOGIQUES AU NIVEAU DES ZONES COMPRIMEES

IV.A.a. RESORPTION OSSEUSE DIRECTE
Si la force est légère et appliquée sur la totalité de la surface radiculaire, la résorption osseuse se fait ainsi:
• Le ligament ne subit qu'une faible compression.
• La circulation sanguine reste à peu près normale.
• Il y a une augmentation du nombre des cellules conjonctives dans le ligament et l'os sous-jacent.
• Il y a apparition d'ostéoclastes qui produisent des enzymes qui vont détruire la trame organique de l'os.
La résorption débute au niveau de la lamina dura si les conditions mécaniques restent les mêmes cette résorption se poursuit et le déplacement dentaire va s'opérer.

IV.A.b. RESORPTION OSSEUSE INDIRECTE
Lorsque la force augmente, la membrane périodontale va se trouver comprimée en certains points, la dent peut être venir au contact de l'os alvéolaire ceci va ralentir et même supprimer la circulation sanguine intraligamentaire se qui se traduit:
• Une dégénérescence des noyaux des cellules conjonctives
• Disparition d'ostéoclastes, de capillaires sanguins et de débris épithéliales de Mallassez
• Unification des fibres ligamentaires et apparition d'une masse d'aspect hyalin, c'est le phénomène de hyalinisation.
La vie cellulaire est provisoirement suspendue dans cette zone du parodonte.
Cette hyalinisation débute au bout de 36 heures après l'application de la force et peut durer une dizaine de jours voir quelques semaines.
La hyalinisation retarde le déplacement dentaire.
• Par la suite, les ostéoclastes vont résorber le mur alvéolaire et le processus va reprendre.

IV.B. MODIFICATIONS HISTOLOGIQUES AU NIVEAU DES ZONES DE TENSION

IV.B.a. APPOSITION DIRECTE
Cette zone se situe du côté opposé à la force appliquée.
La traction des fibres desmodontales va stimuler l'apposition osseuse qui va se faire sous forme de languette osseuse le long des fibres étirées et sur la surface interne de l'os alvéolaire.
L'apposition osseuse commence par la formation d'un tissu de transition dit "ostéoïde": Matrice organique où se déposent ultérieurement des éléments minéraux pour donner l'os complet: ces éléments sont les cristaux d'apatite.

IV.B.b. APPOSITION INDIRECTE
Elle est dite compensatrice, elle se fait au niveau de la partie profonde de l'alvéole en voie de résorption et sous le périoste externe afin de maintenir l'épaisseur de l'os alvéolaire.

V FACTEURS INFLUENÇANT LE DEPLACEMENT

V.A. FACTEURS BIOLOGIQUES INTRINSEQUES

V.A.a. FACTEURS GENERAUX
• L'âge
• Facteurs nutritionnels
• Facteurs endocriniens

V.A.b. FACTEURS LOCAUX : La dent
• Facteur morphologique (forme et taille, exemple: racine courte, déplacement plus rapide)
• Dépulpation: se déplace aisément par rapport à une dent saine si le canal est correctement traité.
• Desmodonte: dépend de facteurs individuels
• Os alvéolaire: densité variable selon les individus
• Site: plus difficile de déplacer les dents mandibulaires que les dents maxillaires

V.B. FACTEURS EXTRINSEQUES
Ces facteurs sont liées à l'appareillage: amovible, multiattaches, forces légères continues ou discontinues.

Admin
Admin

Messages : 198
Date d'inscription : 18/09/2010

Feuille de personnage
dentdz:

Voir le profil de l'utilisateur http://dentdz.forumalgerie.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum